Rapport IDE – France

By |2022-05-20T15:34:05-04:00mai 20th, 2022|Aperçus FDI|
FDI Report France

Tendances des investissements directs étrangers, 2019-2020

L’épidémie de Covid-19 a lourdement frappé la France. Selon les données de la CNUCED, les flux d’investissements directs étrangers ont chuté de 47 % entre 2019 et 2020. Le World Investment Report 2021 de la CNUCED souligne que cela est principalement dû à une baisse des ventes de fusions et acquisitions, qui ont dégringolé de 18 milliards de dollars à 5 milliards de dollars. Le pays a attiré environ 18 milliards USD d’IDE en 2020, contre 34 milliards USD en 2019. La baisse des IDE a également réduit le nombre d’emplois générés ou soutenus de 13 % depuis 2019.

Si la pandémie a lourdement frappé la France, cela a été le cas pour la plupart des économies développées. À titre d’illustration, les flux d’IDE vers les économies développées ont chuté de 58 % pour atteindre 312 milliards de dollars. Les flux entrants en Europe ont diminué de 80 %, et les flux d’IDE ont également baissé de 57 % pour le Royaume-Uni et de 49 % pour les États-Unis.

Principaux secteurs d’investissement

Les projets d’IDE liés aux opérations de fabrication ont été le principal contributeur à l’emploi en 2020, avec 12 875 emplois, soit 37 % de l’emploi total. Les centres de décision suivaient la fabrication avec 274 projets et les commerces de détail avec 163 projets.

Les principaux secteurs investis par le stock d’IDE en 2020 étaient : l’industrie manufacturière, les activités financières et d’assurance ; l’immobilier et le commerce de gros et de détail. L’industrie manufacturière, la finance et l’assurance ainsi que l’immobilier constituaient la majorité du stock d’IDE, totalisant 76,1 %. Malgré la crise, plusieurs industries stratégiques, telles que les soins de santé (augmentation de 40 %) et les énergies renouvelables (augmentation de 13 %), ont connu une hausse des investissements.

Principaux pays et régions sources d’IDE

En 2020, soixante-quatre pour cent des investisseurs en France étaient originaires d’Europe. L’Amérique du Nord suivait l’Europe avec 20 % des investissements et l’Asie avec 10 % des investissements. Les États-Unis étaient le premier investisseur en France, représentant 17 % des investissements. Les États-Unis étaient suivis par l’Allemagne (16,5 %), le Royaume-Uni (10 %), l’Italie (8 %) et les Pays-Bas (7 %).

En examinant les stocks d’IDE en France entre 2016-2019, on constate que les États-Unis sont le premier investisseur dans le pays en termes de stock d’IDE. Les États-Unis sont suivis par les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Espagne.

Principaux atouts

La France est l’une des dix premières puissances économiques mondiales, avec de nombreux atouts pour séduire les investissements internationaux. La France dispose d’un climat des affaires propice à l’investissement et d’une structure législative raisonnablement stable et transparente.

La France dispose d’une infrastructure avancée et offre des services publics de qualité. La France abrite également une main-d’œuvre hautement qualifiée et productive (deuxième en Europe en termes de production horaire). Enfin, l’économie du pays est très diversifiée, avec des acteurs allant des grandes entreprises multinationales aux start-ups technologiques.

By |2022-05-20T15:34:05-04:00mai 20th, 2022|Aperçus FDI|
Go to Top